Voyage à Kpalimé du 23 septembre au 2 octobre 2015

812821069_53336Le mercredi 23 septembre Lucie, ma soeur,  et moi Mélanie avons décollé de Bâle Mulhouse, pour rejoindre Lomé au Togo via Paris. Accompagnées de plus de 100kg de bagages, 5 valises bien remplies de matériel pour le dispensaire ainsi que des habits pour les enfants du centre CAST, nous avons atterri à 18.05 heure locale à Lomé.

La température était bien entendu bien plus élevée qu’en Suisse mais c’est surtout le taux d’humidité qui a demandé un temps d’adaptation.

Mana nous attendait tout sourire et nous avons directement pris la route pour Kpalimé. Après environ 2 heures de route nous sommes arrivés au CAST.

DSCN2035Comme elle nous y a si bien habitué, l’accueil fut très chaleureux, toute l’équipe nous attendait. André nous avait même préparé un excellent repas.

DSCN0882Durant ce voyage nous avons eu beaucoup d’échanges avec les collaborateurs du centre et avons visité le projet agricole ou sont actuellement cultivés plusieurs tonnes de fruits de la passion ainsi que des ananas.

Dans la pépinière tous les légumes nécessaires au quotidien pour nourrir les enfants y sont également cultivés. Depuis peu, il y a même une plantation de riz. Le tout est très propre et bien entretenu. J’ai profité de cette visite pour expliquer à Raoul, comment entretenir ces plants de tomates.

DSCN2084Un peu à l’écart se trouve le nouveau poulailler financé par la fondation Contactions.

DSCN0907Nous avons également visité différents ateliers soutenus par le CAST. Le plus impressionnant est celui du menuisier sculpteur. Cet homme, élevé au CAST peu fièrement montrer ce qu’il est devenu. Avec un passé comme le sien, il a malgré tout, trouvé les ressources et l’énergie nécessaire pour fonder une famille et se construire son propre atelier. Aujourd’hui il fabrique des planchettes en ébène, que nous vendons CHF 15.00 la pièce au profit du CAST.

DSCN0967Christelle est elle aussi un exemple vraiment touchant. Elevée au CAST elle y travaille aujourd’hui comme accompagnatrice après avoir suivi une formation de jardinière d’enfants. Tous les jours elle arrive avec le sourire, motive les enfants et visitent les enfants confiés à des familles d’accueils.

Ce voyage fut très enrichissant. Nous avons pu ouvertement discuter de leurs problèmes, de leurs projets futurs et surtout de cette ambition de trouver des solutions pour développer plus d’autonomie financière. Vu le travail effectué jusqu’à présent par Mana et son équipe, Lucie et moi avons décidé de mettre le maximum de notre énergie pour les aider à atteindre le but. C’est pourquoi, nous allons ces prochains jours définir les priorités et les besoins immédiats et futurs.

Mais sans vous, chers parrains et donateurs cet objectif ne pourra pas être atteint. Dans notre prochaine lettre circulaire nous vous informerons des besoins urgents et des besoins futurs.

DSCN0811Une chose est certaine, la confiance donnée à Mana est belle et bien fondée. Elle a beaucoup de mérite et surtout notre soutien est justifié.

DSCN0998Tous les matins en parcourant le centre, en voyant ces enfants sourire, courir et jouer, prendre soin l’un de l’autre, et bien on a juste une envie, de les aider encore.